Menu

Parcours

Mon Parcours

Thierry gille sculpteur belle ile en merPar passion de la vérité ou recherche de la perfection, depuis mon plus jeune age, je parcours les sites les plus déserts, les plus isolés, abandonnés par l'homme de longue date, ces lieux historiques peu bouleversés dans leur architecture dont les fragments de mobilier font unité avec l'architecture du lieu.

Ces sites m'apportent la sensation de comprendre dans quel état d'esprit on construisait et ornait bâtiments et campagne.

De la même façon, j'ai toujours essayé, par amour de cette vérité historique, de remodeler des images ou objets du temps passé, avec ce même souci d'exactitude.

A 16 ans, je me suis intéressé au travail du bois, je suis entré en apprentissage dans un atelier de menuiserie d'art et d'ébénisterie près du faubourg saint Antoine à Paris.
Je me suis passionné pour ce métier grâce à la rencontre d'un compagnon qui a su me transmettre la passion qu'il avait pour son métier, je ferrai ce même type de rencontre 22 ans plus tard durant mon apprentissage de la sculpture.

A 18 ans, je suis parti sur les routes de France apprendre mon métier, d'abord dans la région catalane ou j'ai appris la construction du mobilier massif à travers la renaissance Espagnole, le style Louis XIII et Louis XIV.

Je suis ensuite remonté dans le centre de la France ou j'ai appris la restauration des meubles anciens.

A 23 ans, je m'installe comme ébéniste restaurateur en Bretagne, à Belle Isle en mer ou j'exerce ce métier pendant 6 ans.

A 29 ans, après avoir goûté à la navigation sur un vieux gréement, et après quelques formations dans la construction navale, j'ouvre en association un chantier naval, j'ai exercé cette activité pendant 21 ans.
En parallèle, durant 15 années, j'ai suivie une formation de sculpteur ornemaniste avec l'un de nos meilleurs artisans Parisien de ces années là, une nouvelle passion est née, enrichie par mes expérience passées dans les métiers du bois.

A 49 ans, je suis une formation complémentaire en sculpture à l'école d'Avignon, puis m'inscris au concours des meilleurs ouvriers de France. Après quelques mois de travail sur le sujet du concours, la poupe de la Dédaigneuse frégate de 12, sœur jumelle de l'Hermione, je sors lauréat de ce concours.

A 50 ans, j'ouvre mon atelier de sculpture, je reçois cette année là le trophée des Vinci.

Peut être cela pourra t'il m'emmener au bout de mes passions...